RSS

Vaincre ses peurs des séjours linguistiques

26 Mar

peurHello tout le monde, comment allez-vous ?

 

J’écris ce petit article car il me semble que trop de personnes doutes. Trop de personnes doutes qu’un séjour linguistique peut leur être utile. Trop de personnes doutes que les séjours linguistiques soit adapté à leur âge. Trop de personnes doutes que les séjours linguistiques sont compatibles avec leurs besoins et finalement trop de personnes doutes que leur niveau de langue est suffisant pour se débrouiller à l’étranger.

 

Eh bien sachez que vous avez tout faux.

 

Un séjour linguistique n’est pas seulement s’asseoir sur un banc 5 heures par jours les yeux plongés dans des livres de grammaires barbares. Ce n’est également pas se retrouver tous seul tous les soirs avec son smartphone comme seul compagnie et ce n’est surtout pas dépenser de l’argent pour rien si ce n’est pour obtenir à la fin un certificat inutilisable dans sa vie professionnelle.

 

Ok, mais alors c’est quoi un séjour linguistique ? Eh bien c’est le parfait contraire de ce que je viens d’énumérer comme peurs/appréhension.

 

Ce type de voyage vous permettra d’apprendre un nombre incalculable de choses en plus de la langue choisie. Par exemple, lorsque je suis parti à New York, j’ai appris une partie des us et coutumes américaines et ce fut particulièrement enrichissant. Ce sont des expériences que vous pourrez narrer à vos proches après votre retour. Raconter comment vous avez fêté la Thanksgiving avec votre famille d’accueil ou vos copains de classe. Décrire la manière dont les américains préparent les fêtes de fins d’année ou la fameuse St-Patrick. Parlez à vos amis du célébrissime Spring Break dont on parle sans cesse dans les films américains. Bref tant d’occasion que vous raterez en continuant d’avoir peur de faire le grand pas.

 

Et si je suis tout seul ?

 seul

Vous ne serez jamais tout seul, car à moins d’avoir le QI de Nabila (et encore, vous trouverez certainement des personnes digne de sa personne) vous rencontrerez TOUJOURS des personnes avec qui être. Il ne faut pas oublier que toutes les personnes qui partent ont cette même appréhension. Vous n’êtes pas seul ! Je parie même qu’avant le début de votre premier cours, vous aurez déjà rencontré au moins 2 personnes avec qui vous allez passer la majeure, si ce n’est toute, la durée de votre séjour ! C’est assez dingue, mais c’est toujours comme ça =)

 

Je suis trop vieux/jeunes ?

 jeune/vieux

Comme dirait les anglophones, BULLSHIT ! La plupart des organismes possèdes des structures adaptées à toutes les tranches d’âges, le 13-50 ans. EF, pour ne citer qu’eux, propose même des cours spécialement conçu pour les seniors.

 

Sur les campus de New York ou Miami, des étudiants de 13-30 ans se côtoyaient. Et ils étaient nombreux, ce n’était pas des exceptions ! Certaines écoles sont davantage spécialisées pour les différentes catégories de personnes, mais vous trouverez toujours chaussure à votre pied.

 

Je suis trop nul en anglais/allemand/espagnol

 

Il s’agit probablement de l’excuse la plus bête et pourtant la plus courante qu’il soit. Moi-même j’y ai fait face. Sérieusement, vous croyez quoi ? Que toutes les personnes partant avec ESL, AILS, Boa lingua ou EF sont des génies qui viennent tous juste de terminer leur thèse sur le boson de Higgs en langue étrangère ? N’importenawack !

 difficultés en langue

Pour reprendre mon cas (car oui, j’en étais un en langue avant mon départ), j’ai terminé l’école obligatoire avec une moyenne de 2.5 en anglais (environ 8 dans le système français). Autant dire que je n’étais pas Shakespeare. Malgré tout, après mon premier séjour à New York durant seulement 3 semaines. J’ai pu regarder Amazing Spider man sans sous-titre et comprendre les dialogue dans 80%. Pourtant je n’étais le plus assidu des étudiants.

 

Le seul fait de parler et d’entre d’autres personnes parler autour de nous, nous permet de réaliser des progrès incroyables en train peu de temps. D’autant plus si notre niveau est limité. Les leçons sont adaptées à notre cursus. Donc n’ayez crainte, vous ne lirez pas le pendant de Baudelaire en anglais dès la deuxième semaine à Boston.

 

Bref, tout ça pour vous dire de vous réveiller. De cesser d’avoir peur de tout, tout le temps et de passer à côté de superbes opportunités. Ce n’est pas lorsque vous aurez des enfants, un travail et des petits-enfants à charge que vous pourrez vous libérer pour apprendre l’espagnol au Costa Rica. Ce n’est pas impossible mais pas forcément très facile contrairement à maintenant !

 

Si vous désirez des précisions sur mes séjours, n’hésitez pas, je suis fréquemment disponible et presque toujours de bonne humeur.

 

Envie de partir avec EF ? Commandez une brochure par ce lien =) Si vous voulez réserver un séjour svp précisez que vous c’est Venel Béguin qui vous a aidé à vous décider 😉

 

SeeYouSoon

 

Pensez à lire mes autres articles :

 

 
6 commentaires

Posted by le mars 26, 2015 dans Autre, Destination

 

Mots-clefs : , , , , , , , , , , , ,

6 responses to “Vaincre ses peurs des séjours linguistiques

Répondre à cet article ;)

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

 
%d blogueurs aiment cette page :